Ta situation n’est pas vraiment un souci.

J’espère que tu te portes bien. Pour ma part, je me porte à merveille. Il parait que nous aurons cette semaine des températures douces. Même si je ne suis pas frileux de nature, c’est quand même agréable car cela me permet de ne pas porter mon gros manteau.

Aujourd’hui, je voulais te donner un sujet d’encouragement. Pour te dire que ta situation n’est pas vraiment un souci. Même si tu m’appelais aujourd’hui et que tu me disais que c’est demain que tu devais passer devant le juge pour le divorce, je te dirais que le problème n’est pas ta situation. Le problème n’est pas non plus ta conjointe.

Je l’ai compris un dimanche lors d’un enseignement à mon église locale. En effet, pour expliquer notre réaction, nous expliquons souvent ce que notre femme a posé comme action. Nous disons souvent qu’elle nous a quitté. Elle a entamé les procédures pour la séparation. Elle est partie avec les enfants. C’est vrai mais est-ce vraiment LA raison. Je vais prendre un exemple choquant mais juste pour que l’on se comprenne. Aucun homme ne peut se présenter à la cour et expliquer au juge que c’est parce qu’une femme portait une mini-jupe que nous l’avons violé. Pourquoi ? Parce que beaucoup d’autres hommes l’ont vu mais ne l’ont pas fait. Donc l’action posé par la femme ne justifie pas la nôtre.

Aucune action de notre conjointe justifie que l’on laisse tomber notre famille. En fait, il faut en fait se concentrer sur ce qui a causé en nous cette réaction. C’est que nos émotions jugent l’action de notre femme comme un manque de respect. En tant que chef de famille, nous avons un besoin principal c’est le respect et c’est vrai qu’en période de tension nous n’arrivons pas à recevoir cette chose qui est un fuel pour nous. 

Un homme qui ne sent pas respecter à tendance à réagir sans amour et une femme qui ne se sent pas aimer à tendance à réagir sans respect. C’est le cercle vicieux.

Rappelle-toi tes fiançailles quand tu restais au téléphone jusqu’à pas d’heure avec ta conjointe. Tu lui accordais tout le temps qu’elle désirait. Elle se sentait aimer. Et toi, tu voyais qu’elle n’avait d’yeux que pour toi. Tu étais son héros. Tu te sentais respecter. Un homme qui se sent respecter à tendance à réagir avec amour et une femme qui se sent aimer à tendance à réagir avec respect. C’est le cercle vertueux.

Le cercle vicieux est prêt à tourner pour chaque couple. Les couples qui évitent le divorce se dispute autant que les couples qui divorcent. La différence c’est que les hommes qui s’en sortent savent identifier quand le cercle vicieux veut se déclencher et travaille les clés pour stopper le cycle négatif. 

En fait, je n’invente rien. Ce cycle a été identifié dans la Bible dans Éphésiens 5 : 33 (Du reste, que chacun de vous AIME sa femme comme lui-même, et que la femme RESPECTE son mari.)

(Visited 12 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *